Première excursion au lac Vänern sous la neige

La semaine, nous vivons dans l’agréable ville portuaire de Göteborg. Et le weekend, on cherche à s’évader en allant à la rencontre de la nature et des paysages suédois. Notre plus grande chance est que la région ; le sud-ouest de la Suède ; est riche de diversité. Entre mer et lacs, forêts et îles rocheuses… Dernièrement, nous avons jeté notre dévolu sur le lac Vänern, plus grand lac de Suède.

Situé à seulement 1 heure au nord de Göteborg, le lac Vänern s’étend sur près de 5600 kilomètres carrés. Éléphantesque (je cherchais simplement à placer ce mot). En résumé, c’est grand. Et vous l’aurez compris, une seule visite ne suffira pas à en faire le tour. Et c’est tant mieux.

Si la ville de Trollhättan est connue en Suède, ce n’est pas pour le charme de ses rues ; il paraît même que c’est assez morose ; mais pour le cinéma. Les habitants vivent au rythme des productions nordiques, dont celles du célèbre réalisateur danois Lars von Trier. Si le film Dogville vous est familier, sachez qu’il a été tourné à Trollhätan. Et oui, à quelques années près nous aurions pu croiser Nicole Kidman au détour d’une ruelle.

Avec ce premier arrêt, nous voulions découvrir les cascades du côté de la centrale hydroélectrique d’Olidan. Pas de chance, le barrage retenait les eaux qui devaient s’agiter juste devant nos yeux. Finalement, nous n’avons pas été déçu car nous avons pu admirer une vue panoramique sur la rivière Gota. Malgré le vent, le froid et la neige, le paysage était époustouflant.

Transis de froid, nous avons essayé de nous réchauffer tant bien que mal. Le contenu de notre bouteille thermos, remplie de thé à la chaleur encore ardente, nous redonna de l’énergie. Nous avons alors repris la route pour notre destination de la journée : le parc Halle-Hunneberg.

Si les routes et les paysages étaient déjà relativement blanc, la neige s’invita dans notre petite virée. Affublée de pneus neige, la polo n’a même pas sourcillé. Nous avons franchis les portes du parc après avoir traversé un petit village suédois. On se serait cru à Bemidji, ville du Minessota où se déroule l’intrigue de la première saison de la série Fargo.

Nous avons conduit jusque Halleberg, sur de magnifiques sentiers enneigés. Il s’agit d’une petite montagne au sommet plat qui borde le lac Vänern. Nous nous sommes garés au parking le plus au nord d’Halleberg, afin d’avoir une vue panoramique sur le lac du côté d’Hallesnipen’s. Mais finalement, avec la neige et le froid glacial, nous avons préféré éviter les 4 kilomètres de marche aller/retour.

Nous avons cheminé vers Ekebacken, protégés par la cime des arbres dans un silence incroyable, afin d’atteindre les rives du lac. Pendant près de 1 heure, nous avons évolué dans un environnement perturbant, à la fois reposant et déchaîné, magique et mystérieux. Nous avons dévalé ; prudemment ; le flanc de la montagne. À travers les arbres, nous apercevions le lac, bercés par le bruit assourdissant des vagues et du vent. Nous nous sommes véritablement retrouvés devant la mer, à la différence que celle-ci est bordée d’une forêt dense. Un moment particulier, devant un paysage à nulle autre pareille.

Quand les beaux jours pointeront le bout de leur nez, nous reviendrons à Halle-Hunneberg pour découvrir en profondeur cet endroit sublime, et notamment la faune. Le parc est un lieu habité par les élans. Avec un peu de chance et de la patience, nous pourrons en approcher 🙂

Laisser un commentaire