De Lille à Göteborg, un voyage en voiture vers la Scandinavie

Il n’est jamais facile de tout quitter ; sa famille, ses amis, son appartement, son pays… ; et pourtant, il ne faut pas avoir peur du changement, bien au contraire. Avec Clémentine, nous avons besoin de bousculer nos habitudes, de perdre nos repères pour finalement mieux nous connaître individuellement, mais aussi mieux nous connaître à deux. C’est pourquoi nous avons pris la décision de partir vivre à l’étranger, de goûter à la vie d’expatriés. Nous avons choisi la Suède et le froid scandinave, pour de nombreuses raisons : paysages, mode de vie, respect de l’environnement… Si vous souhaitez en savoir plus sur nous, n’hésitez pas à vous rendre sur la page à propos de notre blog. En attendant, découvrez mon roadtrip en voiture pour rejoindre la Suède depuis la France, de Lille à Göteborg, en passant par la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark.

Un voyage en solo pour un projet à deux ? Une question tout à fait légitime, quelques éclaircissements sont nécessaires. Clémentine a été embauchée en contrat VIE (Volontariat International à l’Étranger) au sein d’une entreprise française sur le territoire suédois. À l’origine, nous avons choisi de prendre notre voiture afin d’avoir un moyen de locomotion pour voyager facilement. Quand on sait que la Norvège est accessible à moins de 300 km de Göteborg, c’est plutôt très attrayant. Ainsi, nous devions prendre la route tous les deux. Mais c’était sans compter sur l’organisme français qui s’occupe des VIE… Clémentine a été conviée à une réunion obligatoire la veille de notre arrivée en Suède. Nous avons donc dû changer nos plans. J’ai pris la route seul ; affrontant plus de 1400 km à travers le froid, la pluie et la neige ; pendant que Clémentine prenait directement l’avion quelques jours plus tard. L’idée étant de nous retrouver le même jour en Suède afin d’emménager dans notre premier appartement suédois.

Lille-Münster-Hambourg

Je suis parti de Lille le 29 janvier dernier, et très rapidement j’ai traversé la Belgique et les Pays-Bas en passant par les villes de Gand, Anvers et Eindhoven. Après 400 km, je me suis arrêté dans la ville de Münster en Allemagne. J’ai passé la nuit chez une charmante famille en banlieue avant de reprendre la route le lendemain matin direction Hambourg. J’avais prévu de passer la matinée à flâner dans les rues de Münster mais le temps m’en a dissuadé rapidement. Dommage car le centre historique vaut apparemment le détour !

J’ai mis les pieds pour la première fois à Hambourg sous la neige. Je pensais que les premiers flocons m’attendraient du côté du Danemark mais ils m’ont finalement devancé. Premier constat, le froid ne semblait pas décourager les habitants de la 2ème plus grande ville d’Allemagne. Après avoir garé ma voiture en sécurité dans un parking payant ; au tarif abordable ; j’ai enfourché mon vélo à la découverte des quartiers environnants. Après avoir traversé plusieurs rues, au petit bonheur la chance et toujours sous la neige, je suis arrivé au lac Alster (The Alster). Magnifié par la neige, j’ai été conquis par la beauté de l’endroit. Situé en plein cœur de la ville, on sent tout de suite qu’il s’agit d’un lieu apprécié par les Hambourgeois. Footing, paddle, rameurs, ballade… c’est un véritable sanctuaire naturel en pleine ville. Mon escapade a été de courte durée, juste le temps de retourner au parking et d’atteler le vélo à la voiture avant de rejoindre le Airbnb. Hambourg est une ville surprenante, et j’aurais aimé pouvoir la visiter plus longtemps. J’y retournerai avec Clémentine, c’est certain.

Odense sur l’île de Fionie au Danemark

J’ai repris la route le mardi matin, soulagé de voir ma voiture toujours présente avec les deux vélos. Quand on est en voyage, et que l’existence même de ce voyage est intimement lié à votre voiture et tout ce qu’elle contient, on est vite amener à stresser. Bref, on refait les stocks de denrées alimentaires et c’est parti direction Odense au Danemark. Dans un premier temps, j’avais prévu de m’arrêter à Copenhague mais finalement je me suis tourné vers une ville plus petite : Odense. J’avais choisi un Airbnb bien différent d’Hambourg, une charmante petite maison à 15 minutes en vélo du centre-ville, dans un quartier résidentiel imperturbable. Avant de découvrir Odense, je me suis rendu en bord de mer. En tant que breton, j’étais curieux de voir les côtes danoises. C’est dans un silence absolu que j’ai pu me balader le long du rivage, un paysage pas particulièrement éblouissant mais ô combien ressourçant.

Tactique du jour : se garer devant le Airbnb avant de visiter le centre-ville. C’est donc plus serein que j’ai laissé ma voiture et enfourché mon fidèle destrier. Autant vous le dire tout de suite, le Danemark est le pays du vélo ; et tous les pays nordiques finalement ; et ça change de la France pour notre plus grand bien. De longs couloirs réservés aux cyclistes, en bord de routes, dans les ronds-points, dans les parcs, absolument partout. Et les voitures respectent scrupuleusement les vélos, autant que les piétons. J’ai pris un plaisir fou à pédaler durant tout l’après-midi.

Je me suis dirigé vers le centre historique d’Odense, à la recherche des petites ruelles pavées (c’est mon côté lillois) et des maisons colorées. Après mettre trompé 2/3 fois, je suis arrivé par hasard devant ces fameuses ruelles. J’ai pris le temps de marcher dans les allées et de prendre quelques photos. Odense est une ville de plus de 150 000 habitants, troisième plus grande du royaume du Danemark, mais il n’y avait pas foule. Le centre-ville regorge de petites boutiques textile et de cafés cosy. On peut également retrouver l’un des centres commerciaux les plus grands du Danemark à quelques minutes du centre : Rosengaardcenteret. J’ai terminé ma visite par quelques photos dans le parc Munke Mose avant de rejoindre le Airbnb. Après une bonne nuit de repos, j’ai repris la route pour rejoindre Göteborg, 500 kilomètres plus loin en Suède. Si je n’ai malheureusement pas de photos à vous montrer, j’ai eu la chance de passer sur le plus grand pont du monde entre Copenhague et Malmö. Plus de 16 kilomètres au dessus de la mer, c’est assez impressionnant.  

Merci d’avoir pris le temps de parcourir ce premier article de Mama Bear Stories. Avec Clémentine, nous vivons actuellement en Suède et autant vous dire que l’on aura plein de choses à vous raconter, une multitude de photos à vous montrer. D’ailleurs, nous allons visiter Oslo très prochainement alors gardez un œil ouvert et n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux.

Comments

Laisser un commentaire